Votations du 23 septembre 2018

  • 3 octobre 2018

Votations fédérales

Les Genevois.e.s ont voté 3x OUI le 23 septembre passé ! Malheureusement, les 2 initiatives sur l’alimentation n’ont pas passé au niveau fédéral. Pourtant, il nous faudra rapidement faire de nouvelles propositions pour assurer un avenir à nos paysan.ne.s et sauvegarder notre biodiversité.

Communiqué de presse du PSG


OUI POUR PLUS DE SECURITE POUR LES CYCLISTES

Votation fédérale n°1 : Acceptez-vous l’arrêté fédéral du 13 mars 2018 concernant les voies cyclables et les chemins et sentiers pédestres (contre-projet direct à l’initiative populaire «Pour la promotion des voies cyclables et des chemins et sentiers pédestres (initiative vélo)»)?

Les Socialistes appellent à voter OUI, car ce projet prévoit que la Confédération puisse soutenir et coordonner les mesures prises par les cantons pour aménager, entretenir et communiquer sur les réseaux cyclables. Il inscrit les voies cyclables dans la Constitution suisse, au même titre que les chemins et sentiers de randonnée pédestre. Le projet prévoit également que les voies cyclables supprimées, par exemple lors de la construction d’un nouveau quartier, soient remplacées.

Le vélo compte parmi les loisirs préférés des Suissesses et des Suisses et attire également des touristes venu-e-s profiter des paysages de notre pays. Les activités générées par les cyclistes suisses et étranger-ère-s permettent de générer un chiffre d’affaire d’environ 2,8 milliards CHF par année. Afin que le tourisme suisse continue de bénéficier de ce secteur, il est nécessaire de développer et d’améliorer les infrastructures afin de répondre aux attentes des cyclistes en termes d’accessibilité et de sécurité.

Le développement des pistes cyclables permet également de renforcer, à la fois la sécurité des cyclistes, mais également celle des piétons, qui n’ont plus à partager les trottoirs. De manière générale, un réseau de voies cyclables sécurisé et de qualité est bénéfique pour toute la population. En effet, favoriser ce moyen de transport en développant les structures adéquates permettra à des automobilistes d’abandonner leur voiture au profit du vélo. Cela apportera, à long terme, un meilleur équilibre entre voitures, transports publics et vélos et fluidifiera le trafic routier. Les Socialistes vous encouragent donc à accepter un projet qui sera favorable à la fois au secteur touristique mais également à toutes les personnes souhaitant se déplacer en vélo au quotidien.


OUI A UNE ALIMENTATION EQUITABLE ET DURABLE

Votation fédérale n°2 : Acceptez-vous l’initiative populaire du 26 novembre 2015 «Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques (initiative pour des aliments équitables)»?

Les Socialistes appellent à voter OUI, car cette initiative vise à favoriser les denrées alimentaires issues d’une agriculture équitable et respectueuse de l’environnement et des animaux.

Aujourd’hui, les entreprises agroalimentaires cherchent toujours plus à baisser les prix de leurs produits. Cette course au profit se mène au détriment des ouvrier-e-s agricoles et des paysan-ne-s. Face à cette réalité, les paysan-ne-s suisses peinent à maintenir leur activité. lls-elles font face à de plus en plus de pression, et voient leur salaire drastiquement réduit. Pour lutter contre cette situation, l’initiative prévoit l’instauration de conditions de travail équitables tout au long de la chaîne alimentaire. Les aliments importés devront également répondre à une stratégie de qualité et de durabilité.

Ces derniers mois, plusieurs scandales ont éclaté à propos des conditions de vie des animaux dans les élevages mais également sur les conditions d’abattage des bêtes. Il n’est pas acceptable d’entasser les animaux dans des espaces minuscules, sans lumière ou encore sans leur offrir la possibilité de profiter du plein air. Ces conditions induisent un stress important chez l’animal mais également des blessures et des souffrances. L’initiative demande donc à la Confédération de promouvoir une meilleure protection des animaux en Suisse ainsi qu’une transparence accrue concernant la provenance et les conditions de production des denrées alimentaires importées.

Enfin, l’initiative confie à la Confédération la tâche d’encourager la production et la vente de produits régionaux et de saison. Pour ce faire, plusieurs instruments seront à sa disposition comme des incitations financières ou la mise en place de nouvelles normes d’étiquetage des produits. Ces outils permettront de mettre en avant les produits de la région, ce qui sera bénéfique à l’agriculture de proximité et aux paysan-ne-s.

Plus d’information sur le site des initiant.e.s : https://aliments-equitables.ch/


OUI A UNE AGRICULTURE PAYSANNE DE PROXIMITE

Votation fédérale n°3 : Acceptez-vous l’initiative populaire du 30 mars 2016 «Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous»?

Les Socialistes appellent à voter OUI, car cette initiative vise à recentrer la politique agricole sur les intérêts des êtres humains plutôt que sur ceux du marché. Alors que 3 fermes disparaissent chaque jour en Suisse, cette initiative propose d’encourager une agriculture paysanne de proximité, respectueuse de la terre et de celles et ceux qui la travaillent. Son objectif est de faire vivre nos campagnes en favorisant la création d’emplois notamment dans la transformation artisanale des produits agricoles, et en encourageant les échanges directs entre paysan-ne-s et consommateur-trice-s.

L’industrialisation grandissante de la production agricole va de pair avec la perte de diversité agricole, l’utilisation intensive d’engrais et de pesticides et favorise le recours à des organismes génétiquement modifiés (OGM). Cette évolution conduit à la concentration des terres, des semences et des différentes étapes de la chaîne alimentaire entre les mains de quelques grandes entreprises. Cela met en péril notre système alimentaire et tend à éjecter l’agriculture paysanne hors du circuit.

Pour renverser la tendance, cette initiative demande des prix rémunérateurs pour les paysan-ne-s, le libre accès aux semences et la garantie de l’accès à la terre pour les jeunes qui souhaitent se lancer dans le métier. Elle prévoit également de renoncer définitivement aux OGM et d’imposer une plus grande transparence sur le prix et la provenance des aliments. Cet élément permettra aux consommateur-trice-s de distinguer les denrées élaborées dans le respect des normes sociales et environnementales suisses, de celles produites dans des conditions abjectes tant sur le plan humain qu’écologique.

Ainsi, cette initiative inscrira dans la Constitution suisse les contours d’une politique agricole qui met les paysan-ne-s et les consommateur-trice-s au centre des décisions et veille à développer une agriculture durable qui pourra être transmise aux générations futures.

Plus d’information sur le site des initiant.e.s : https://initiative-souverainete-alimentaire.ch/ 

Scroll Up