Initiatives

Initiatives en cours


Cette initiative entend introduire un congé paternité flexible de 20 jours, consécutifs ou non à la naissance. Le père pourra ainsi passer plus de temps avec ses enfants et ce, dès leur naissance. Une manière également de promouvoir le partage des tâches familiales dans le couple et lutter contre les obstacles aux carrières féminines liés à la maternité.

Aujourd’hui, la vie politique suisse souffre d’une opacité quasi totale du financement des campagnes électorales et de votations. Par ailleurs, les moyens financiers alloués aux campagnes politiques ont considérablement augmentés ces dernières années. Dans ce cadre, les citoyens de notre pays doivent pouvoir savoir qui se cache dernière certains campagnes massives susceptibles d’influencer la décision populaire.


 Initiative fédérale pour des soins infirmiers forts

Cette initiative populaire lancée par l’association suisse des infirmières et infirmiers souhaite lutter contre la pénurie de personnel soignant, redéfinir les prestations fournies par les infirmières et infirmiers de manière autonome et revaloriser cette profession pour augmenter son attractivité.



Initiatives déposées


a. Construisons des logements pour toutes et tous!: D’avantage de coopératives et de logements bon marché!
Cette initiative demande que les logements construits dans les nouveaux quartiers répondent aux besoins de toutes les catégories de la population. Cela implique de construire plus de logements sociaux et de logements à loyers abordables pour la classe moyenne, notamment par le biais des coopératives d’habitation.
b. Construisons des logements pour toutes et tous! Une priorité en période de pénurie!

Cette deuxième initiative propose qu’en situation de pénurie, les logements créé soient construit en zone de développement. Cette zone permet d’imposer un contrôle des loyers, de garantir les quotas de logements sociaux et logements bons marchés prévus dans la première initiative et de mettre en place un dispositif anti-séculatif (loi Longchamp).

Ces deux initiatives ont été déposées en juillet dernier et leurs aboutissements a été constaté par le Conseil d’Etat. Il appartiendra alors au Grand Conseil de se prononcer sur le fond de ces initiatives. En cas d’acceptation par le Grand Conseil, elles rentreront directement en vigueurs, dans le cas contraire, elles seront soumises au corps électorale genevois.
Scroll Up