Référendums

Référendums en cours


4 référendums: Stop aux coupes budgétaires en Ville de Genève
Lors du vote du budget 2017 en avril dernier, le PDC, le PLR, l’UDC et le MCG ont imposé plus de 3 millions de coupes dans un budget pourtant excédentaire. Le boni de 30 millions aux comptes 2016, l’excellente gestion budgétaire et la bonne santé financière de la Ville de Genève montrent que ces choix de coupes relèvent plus de la posture que d’un réel projet politique pour les habitant-e-s de notre ville.

Les coupes combattues par les référendums sont particulièrement cyniques et produiront des conséquences très négatives, tant pour le fonctionnement de l’administration municipale, que pour les usager-ère-s et les acteurs associatifs.

Le Parti socialiste de la Ville de Genève soutient ces référendums et dit:

  • NON aux coupes dans toutes les prestations de la Ville
  • NON aux coupes dans la solidarité internationale
  • NON aux coupes dans la culture
  • NON aux coupes sur le dos des enfants (allocation rentrée scolaire)

NON à la hausse de l’âge de la retraite! NON à la baisse des rentes (PV2020)
Les femmes à 65 ans,puis toutes et tous à 67!
PV 2020 prévoit l’augmentation de 64 à 65 ans de l’âge de la retraite des femmes. Sous prétexte d’égalité,ouvrières, caissières et secrétaires devraient ainsi trimer une année de plus, au seul profit du patronat. Celles qui ne pourraient pas le faire subiraient une baisse à vie de leur rente AVS.

Deuxièmement, en obligeant des dizaines de milliers de femmes à rester sur le marché du travail, la hausse de l’âge de la retraite stimulerait le chômage. Enfin, elle préparerait l’étape suivante: les 67 ans pour toutes et tous. Même les représentants des partis bourgeois qui soutiennent PV 2020 l’annoncent déjà!

Pas un centime pour les retraités actuels!
PV 2020 n’apporterait aucune amélioration – pas un centime! – aux retraités actuels, soit près de 2,3 millions de personnes. Au vu de l’explosion sans fin des primes maladie, ce blocage des rentes se traduirait par la baisse de leur revenu. Elle serait encore accentuée par l’augmentation de la TVA, l’impôt le plus antisocial. Une fois de plus, les femmes seraient particulièrement prétéritées: 40% d’entre elles n’ont que l’AVS pour vivre.

Salariés à la caisse, banques et assurances à la fête
PV 2020 ne garantirait même pas le maintien du niveau des rentes pour les futurs retraités. Pour les femmes, cet objectif serait une chimère. Elles reçoivent, en moyenne, une rente AVS de 2000 francs. Le relèvement à 65 ans de l’âge de la retraite les priverait dès lors de 24000 francs. Avec le supplément de 70 francs par mois, il faudrait donc qu’elles vivent jusqu’à 94 ans pour récupérer cette perte…

Pour ce qui est des rentes du 2e pilier, toute projection à 20 ou 30 ans est aléatoire. Ce qui est certain, c’est que les attaques patronales visant à en réduire le niveau se poursuivront.

Bref, la hausse des cotisations dans le 2e pilier prévue par PV 2020 risque d’avoir pour seul effet la diminution du salaire net des travailleurs concernés. En revanche, banques et assurances en profiteraient pour accroître les bénéfices réalisés sur notre dos.

 

 

Référendums déposés


Référendum cantonal contre la hausse des tarifs TPG
Le PS Ville des Genève est fier d’avoir contribué à l’aboutissement du référendum contre la hausse des tarifs TPG. Grâce à la mobilisation de nos militant-e-s que nous remercions chaleureusement, le peuple pourra se prononcer sur l’accessibilité de nos transports publics. Ainsi la volonté populaire qui s’est exprimée par deux fois en faveur de tarifs abordable est respectée.

Cet objet sera soumis au peuple lors des prochaines votations le 21 mai 2017.

 

Scroll Up