Votations fédérales, cantonales et communales du 27 novembre 2016

VOTATION FÉDÉRALE (1 OBJET):

1. Acceptez-vous l’initiative populaire du 16 novembre 2012 « Pour la sortie programmée de l’énergie nucléaire » (Initiative « Sortir du nucléaire »)?: OUI

Les Socialistes appellent à voter OUI car, depuis Tchernobyl en 1986 et Fukushima en 2011, nous savons que la technologie nucléaire est peu maîtrisable et qu’un accident nucléaire peut avoir des conséquences catastrophiques pour un pays, tant en termes de santé publique que de coûts financiers. La catastrophe de Fukushima a coûté au Japon plus de 200 milliards de francs; et plus de 100’000 personnes ont dû être évacuées. Afin d’éviter ces drames, l’initiative demande l’interdiction de construire et d’exploiter toute nouvelle  centrale nucléaire. Elle exige une limitation d’exploitation maximale à 45 ans pour les centrales existantes et l’arrêt progressif des centrales  nucléaires d’ici 2029.

Site web de la campagne


VOTATION CANTONALE (2 OBJETS):

1. Acceptez-vous l’initiative populaire 155 « Touche pas à mes dimanches! »: OUI

Les Socialistes appellent à voter OUI à cette initiative qui vise à empêcher l’ouverture systématique et sans contrôle des commerces les dimanches. A l’heure actuelle, seuls les magasins dans les gares, les aéroports, les stations-service ou les magasins situés dans les zones dites touristiques peuvent employer des salarié-e-s le dimanche. Ils peuvent le faire sans solliciter d’autorisation auprès de l’État, et donc sans être soumis à un contrôle étatique. A Genève, les magasins situés à Cornavin, Cointrin et dans les stations-service, déjà ouverts le dimanche, sont suffisants à répondre aux besoins de la population. Le canton n’a, pour le moment, aucune zone déclarée touristique. Si, dans le futur, le Conseil fédéral reconnaît des zones touristiques à Genève, l’initiative exclut que les magasins situés dans ces zones bénéficient d’une autorisation automatique d’employer des salarié-e-s le dimanche. Cette interdiction exprimée par l’initiative défend les employé-e-s contre une ouverture dominicale généralisée des magasins dans notre canton, sans qu’il ne leur soit donné de garantie sur leurs conditions de travail.

Pour éviter que le travail du dimanche ne se généralise encore plus, au prétexte de zones touristiques qu’il faudrait étendre, et pour protéger les employé-e-s de la vente, soutenons l’initiative !

Qu’est-ce qu’une zone touristique et qu’implique-t-elle? Une Ordonnance fédérale définit les zones touristiques comme : « des stations proposant cures, sports, excursions ou séjours de repos et pour lesquelles le tourisme joue un rôle prépondérant tout en étant sujet à de fortes variations saisonnières ». Le Conseil fédéral peut en reconnaître à Genève, et ainsi étendre l’ouverture dominicale des magasins, puisqu’elle est autorisée dans ces zones. Dans un tel cas, l’initiative empêcherait l’ouverture des magasins le dimanche.

2. Acceptez-vous la loi modifiant la loi sur les heures d’ouverture des magasins (LHOM) (Contreprojet à l’IN 155) (L105-11811), du 17 mars 2016?: OUI

Les Socialistes appellent à voter OUI, à un contreprojet qui étend la protection des travailleurs et travailleuses dans le secteur de la vente. Le contreprojet autorise l’ouverture des magasins trois dimanches par an, à la stricte condition que les droits des employé-e-s soient garantis par la signature d’une convention collective de travail étendue (c’est-à-dire obligatoire à toute la branche). Cet accord signé entre les syndicats et les associations patronales ou les employeurs, permet de s’assurer de salaires dignes et de conditions de travail (salaire, horaires, etc.) satisfaisantes. Le contreprojet accepte également l’ouverture des commerces au public le 31 décembre, jusqu’à 17h, et l’emploi du personnel sans autorisation ce jour-là, mais en accordant un repos compensatoire, tel que prévu par le droit fédéral. En cas d’infraction et en fonction de la gravité, l’État peut ordonner la fermeture du commerce ou le retrait de l’autorisation pour une durée d’un mois ou plus, ainsi qu’une amende administrative allant de 300 CHF à 60’000 CHF. Le contreprojet a le mérite de protéger les salarié-e-s contre des pratiques patronales qui iraient à l’encontre du droit des salarié-e-s.

Question subsidiaire: Si l’initiative IN 155 « touche pas à mes dimanches! » et le contreprojet sont acceptés, lequel des deux a-t-il votre préférence: CONTREPROJET

Les Socialistes appellent à préférer le contreprojet, car il protège les employé-e-s en conditionnant une ouverture limitée des magasins, trois dimanches par an, à la signature d’une convention collective de travail étendue (CCT) dans le secteur de la vente. Il s’agit d’une avancée, dans un secteur où un tel accord n’est, actuellement, pas généralisé.


VOTATION COMMUNALE:

  • Acceptez-vous la délibération du Conseil Municipal de la Ville de Genève, du 19 janvier 2016, (PR-994) ouvrant un crédit de 8 071 635 francs destiné à la requalification complète de l’allée périphérique de la plaine de Plainpalais côté avenue Henri-Dunant, la finalisation de l’aménagement côté avenue du Mail, comprenant au total la plantation de 87 arbres, la transplantation de 54 arbres, la mise en place des réseaux en sous-sol et d’équipements pour les marchés ainsi que le renforcement de l’éclairage afin de faciliter la déambulation et améliorer la sécurité, étant entendu qu’en aucun cas il ne sera procédé à l’abattage d’arbres en bonne santé? NON
Scroll Up