Votations du 24 novembre 2019

Votations cantonales

Votation cantonale n°1 : Acceptez-vous la l’initiative populaire 162 “Construisons des logements pour toutes et tous : Une priorité en période de pénurie!”?

Les Socialistes vous invitent à voter OUI, afin de renforcer les barrières législatives contre la spéculation.

En dessous de 2 % de logements vacants, on considère que le marché immobiler est en situation de pénurie. À Genève, ce taux est de 0.54%, provoquant une très forte augmentation des loyers. Dans un canton qui compte plus de 80% de locataires, la situation exige que la construction de nouveaux logements profite aux habitant-e-s du canton et pas aux investisseurs. Un outil est déjà à la disposition de l’État : la zone de développement. Au contraire de la zone ordinaire qui est complètement dérégulée, la zone de développement instaure des garde-fous contre la spéculation :

• Le contrôle des prix de vente et de location – y compris en loyer libre – pendant  10 ans. Une mesure qui empêche les investisseurs d’acheter un logement  pour le revendre rapidement avec une plus-value.
• Des quotas de logement subventionnés ou sociaux, peu rentables mais  indispensables aux plus précarisé-e-s d’entre nous.
• L’exigence que les acheteur-euse-s de PPE habitent leur logement. Une  précaution issue de la Loi Longchamp et de la volonté d’éviter des scandales  comme celui de la Tulette.
• La cession de terrains au profit du domaine public. Par exemple, la construction  d’une école pour accueillir les nouveaux habitant-e-s est prise en charge par  toutes les parties sans que la commune soit obligée de racheter à prix d’or les  terrains aux investisseurs privés.

L’initiative162 impose que tous les futurs déclassements de terrain débouchent sur une zone de développement tant que dure la pénurie. Le Parti socialiste soutient cette initiative qui garantit des logements abordables pour toutes et tous et protège les habitant-e-s du canton de la spéculation.

AEROPORT

Votation cantonale n°2 : Acceptez-vous l’initiative populaire 163 “Pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève – Reprenons en main notre aéroport”?

Les Socialistes vous invitent à voter OUI à cette initiative qui prévoit de lutter contre les nuisances engendrées par le trafic aérien.

La fréquentation de l’aéroport a doublé ces dix dernières années dépassant aujourd’hui les 17 millions de passagères et passagers par an. Dans le même temps, les nuisances dues au trafic aérien, notamment le bruit, la pollution de l’air et les émissions de CO2 ont explosé. Cette tendance n’est pas près de s’inverser, car les autorités planifient 25 millions de passagers en 2030. Avec ce texte, le statut de l’aéroport de Genève sera inscrit dans la Constitution comme établissement de droit public, au même titre que les SIG ou les TPG. Ainsi, l’État aura un rôle accru dans les décisions relatives à l’aéroport. L’initiative a également pour ambition de maîtriser le développement de l’aéroport en prenant en compte, en plus des enjeux économiques, les besoins des riverain-e-s et les questions environnementales. Elle vise à préserver la santé de chacun-e et répondre à l’urgence climatique par un développement concerté et maîtrisé des activités de l’aéroport. Pour ces raisons, le Parti socialiste soutient cette initiative.

Votation cantonale n°3 : Contreprojet à l’IN 163

Les Socialistes vous invitent à voter NON au contreprojet qui vide de sa substance le texte de l’initiative et ses ambitions.

Dans ce texte, les enjeux économiques prévalent au détriment de la qualité de vie des riverain-e-s et des aspects environnementaux sans apporter de solution au développement de l’aéroport.

Votation cantonale n°4 : Question subsidiaire : si l’initiative et le contreprojet sont acceptés, lequel des deux a-t-il votre préférence?

Les Socialistes vous invitent à préférer l’initiative

Votation cantonale n°5 : Acceptez-vous l’initiative populaire 164 “Pour un meilleur contrôle de l’expérimentation animale”?

Les Socialistes vous invitent à voter NON, car cette initiative n’apporte pas de réponse adéquate au problème de la souffrance animale durant les expériences en laboratoire.

L’expérimentation animale doit être limitée et contrôlée, comme c’est déjà le cas aujourd’hui, sans oublier qu’elle permet encore beaucoup d’avancées scientifiques et médicales, notamment dans la lutte contre le cancer. L’initiative 164 pose problème car elle donne le pouvoir à un seul individu de paralyser une recherche scientifique sur tout le territoire cantonal. En cas d’acceptation de l’initiative, il y aurait un risque majeur que l’expérimentation scientifique, dans un cadre universitaire, n’en ressorte affaiblie. C’est la raison pour laquelle les Socialistes appellent à refuser cette initiative.

Votation cantonale n°6 : Acceptez-vous la loi “Pour une limitation drastique des produits phytosanitaires à Genève”?

Les Socialistes vous invitent à voter OUI car à l’heure de l’urgence climatique il est important de donner un signal fort en faveur d’une véritable transition écologique.

La modification soumise à votation prévoit d’ancrer dans la Constitution genevoise la responsabilité de l’État  en matière de réduction des risques liés aux produits phytosanitaires. Ces produits, employés dans l’agriculture pour protéger les végétaux contre diverses maladies, peuvent présenter des risques importants tant pour l’environnement que pour la santé. Il est donc nécessaire que leur utilisation soit strictement encadrée et que le développement de méthodes alternatives, plus sûres, soit encouragé et soutenu. Les Socialistes soutiennent donc cette mesure qui va dans le sens d’une plus grande protection de notre environnement et de notre santé.

Votation cantonale n°7 : Acceptez-vous la loi modifiant les limites de zones sur le territoire de la commune du Grand-Saconnex?

Les Socialistes vous invitent à voter OUI, car le déclassement de cette zone permettra la construction d’une infrastructure sportive ambitieuse, dont Genève a grandement besoin.

Le projet prévoit la construction d’un pôle football, destiné à accueillir et former la relève, sous l’égide du Servette FC. À terme, ce sont près de 500 jeunes talents et espoirs du football qui trouveront l’infrastructure et l’encadrement nécessaires pour les aider à progresser et vivre pleinement leur passion du ballon rond.

Le déclassement du Pré-du-Stand offre d’autres avantages non négligeables. La libération en cascade de terrains permettra notamment de construire un nouveau cycle d’orientation, rendue indispensable en raison de l’augmentation démographique du nombre d’élèves. De plus, le piteux état de l’actuel cycle du Renard rend la construction d’un nouvel établissement scolaire encore plus urgente.

Des logements pourront également être construits sur la presqu’île d’Aïre, grâce à la libération en cascade de terrains. En cette période de pénurie, de nouveaux projets de construction ne peuvent que permettre de détendre le marché de l’immobilier, propice à la spéculation, qui fait grimper les prix.

En outre, le projet du Pré-du-Stand permettra à la commune du Grand-Saconnex de parfaire ses équipements publics avec la construction d’un centre de secours intercommunal, d’équipements de loisirs communaux et d’un parc public. Un ensemble d’équipements dont les Saconnésien-ne-s pourront profiter, de même que toutes et tous les habitant-e-s des communes alentours.

Le déclassement du Pré-du-Stand permettra de construire de nombreux projets répondant aux besoins de la population – sport, logements, école, équipements publics… C’est naturellement OUI que les Socialistes appellent à voter!

Votation cantonale n°8 : Acceptez-vous la loi modifiant les limites de zones sur le territoire de la commune de Genève – section Petit-Saconnex?

Les Socialistes vous invitent à voter OUI, car le déclassement du lieu-dit « Les Crêts »en zone de développement au Petit-Saconnex s’inscrit dans la lignée de ce que défendent les Socialistes, notamment par le biais de l’initiative «Construisons des logements pour toutes et tous »: plus de logements avec un meilleur contrôle de l’État pour limiter la spéculation immobilière.

Des logements à prix abordables, que ce soit à la vente ou à la location, avec un quota de logements subventionnés. Avec la pénurie de logements qui sévit depuis vingt ans à Genève, des projets de ce type doivent être favorisés.

La zone villa qui va être densifiée se trouve au cœur de la Ville de Genève. Il ne s’agit pas de perdre une zone agricole, mais bien de densifier une zone en plein centre-ville. Les électeurs et électrices de la Ville de Genève se sont déjà prononcé-e-s positivement pour la densification de cette zone, et c’est maintenant à un niveau cantonal que nous sommes amené-e-s à voter.

En plus de construire de nombreux logements à des prix contrôlés, ce projet de densification garantit la préservation du centre historique du Petit-Saconnex. C’est bien entendu OUI que les Socialistes appellent à voter.


Les dates et lieux de nos stands se trouvent sur notre agenda en ligne.



Anciennes campagnes

Défiler vers le haut