Communiqué de presse PB22

  • 2 septembre 2021

Un budget 2022 qui préserve les prestations municipales

Le Parti socialiste de la Ville de Genève a pris connaissance du projet de budget 2022 (PB22) de la Ville de Genève, présenté ce mercredi 1er septembre par le Conseil administratif. Le groupe PS au Conseil municipal votera l’entrée en matière.

Réunie en Assemblée générale le 2 septembre, la section PS Ville de Genève (PSVG) reconnaît que ce projet de budget, qui prévoit un excédent de charges de 40.8 millions, répond aux besoins les plus pressants (nouvelles places de crèche, renforcement du parascolaire, application du salaire minimum,) tout en prenant des mesures pour atteindre le retour à l’équilibre en 2028. La jauge des investissements est maintenue à 180 millions, ce qui permettra de poursuivre les projets de la Ville en vue de répondre aux besoins sociaux et à la nécessaire transition écologique.

Le PSVG prend acte du projet de budget 2022 qui ne coupe ni dans les prestations à la population ni dans les subventions culturelles, sociales et associatives malgré un contexte économique et social toujours tendu en raison de la crise sanitaire. La réforme de la fiscalité des entreprises (RFFA) représente également un sérieux manque à gagner qui grève les revenus de la Ville d’un montant estimé à 50 millions. Parallèlement, le transfert de charges du Canton vers notre Ville s’alourdit, contrairement au transfert de revenus. Le PSVG est par ailleurs en alerte de l’initiative lancée par la droite sur la suppression de la taxe professionnelle. Le PSVG rappelle que la droite s’était pourtant engagée, dans le cadre des négociations RFFA, à ne pas la supprimer. Cette participation des entreprises privées aux revenus municipaux représente 110 millions par année, soit près de 10% des ressources de la Ville. Le PSVG se battra pour que cette taxe légitime soit maintenue

Le PSVG s’inquiète du gel des mécanismes salariaux. Pour le groupe PS au Conseil municipal il est essentiel que la Ville soit un employeur modèle et respecte ses engagements contractuels. La préservation des mécanismes salariaux est une véritable priorité pour la section. Rappelons qu’au cours des dernières années les correctifs fiscaux ont permis à la Ville de constituer une réserve conjoncturelle qui se monte aujourd’hui à plus de 100 millions. Le PS Ville de Genève appelle le Conseil administratif à user de ses marges de manœuvre pour réintroduire les mécanismes salariaux. 

Le Parti socialiste de la Ville de Genève, résolu à mener une politique sociale et écologique forte, votera le renvoi de ce budget en commissions le 20 septembre prochain et travaillera en concertation avec ses partenaires pour qu’il garantisse l’égalité et la justice sociale.

Personne de contact :

  • Joëlle Bertossa, Présidente du PS Ville de Genève (078 665 05 12)
  • Ahmed Jama, Chef du groupe PS au Conseil municipal (079 942 00 22)

Communiqué de presse en pdf

Défiler vers le haut