Référendums déposés en 2020


Référendum « STOP huile de palme, NON à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie »

L’accord de libre-échange entre la Suisse et l’Indonésie a été approuvé par l’Assemblée fédérale le 20 décembre. Et ce, malgré le fait que la déforestation massive et la menace des feux, le travail des enfants et le travail forcé, l’utilisation de pesticides toxiques et le déplacement de milliers de petit.e.s agriculteur.trice.s et de populations sont la règle en Indonésie. Pas avec nous !


Référendum contre l’arrêté fédéral relatif à l’acquisition de nouveaux avions de combat

Le 18 mai 2014, le peuple refusait de dépenser des milliards pour l’achat de nouveaux avions de combat (Gripen). Aujourd’hui, le Conseil fédéral et la majorité de droite à l’Assemblée fédérale prouvent qu’ils n’ont pas compris le message. On engagerait de nouveaux milliards pour de nouveaux avions, alors que les besoins réels du pays en matière de défense aérienne sont déjà remplis.

 

Référendum fédéral “NON aux cadeaux fiscaux pour les familles aisées !”

Une majorité de droite des Chambres fédérales a décidé d’augmenter la déduction générale pour enfants. D’une part, cette mesure de bénéficie directement qu’aux familles suffisamment aisées pour avoir la capacité financière de payer des impôts. D’autre part, cette modification engendre un trou financier de 350 millions par an (dont 74 à la charge des cantons), qui impactera indirectement les familles les moins aisées, par un affaiblissement du service public.

 

Référendum fédéral “NON à la révision inacceptable de la Loi sur la chasse”

Cette révision de la loi menace encore davantage les animaux rares, alors qu’il y a justement un besoin de renforcer leur protection. Elle facilite la possibilité d’abattre des animaux rares même s’ils n’ont jamais provoqué de dégâts, et ils peuvent même à tout moment être inscrits sur la liste des espèces pouvant être “régulées”, sans aucun contrôle du parlement ou du peuple!


Référendum fédéral contre la privation de l’identification électronique (e-ID)

La délivrance du passeport numérique suisse (e-ID) est une compétence de l’Etat, mais une majorité du Conseil fédéral et de l’Assemblée fédérale veut changer cela. Les entreprises en seraient chargées à l’avenir, ce qui leur donnerait accès aux données privées sensibles de l’ensemble des citoyen.ne.s suisses. Au lieu du bureau des passeports, les grandes banques et les compagnies d’assurance pourraient mettre le nez dans la vie privée de la population.